La chirurgie orthognathique est une chirurgie fonctionnelle à retentissement esthétique qui permet de rétablir un équilibre facial perturbé par une anomalie de croissance (dysmorphose). Elle permet d’améliorer le confort masticaoire, de normaliser les fonctions respiratoires et digestives. Elle s’accompagne d’une amélioration de l’esthétique et de l’image de soi.

L’ostéotomie maxillaire ou mandibulaire a pour objectif de repositionner les arcades dentaires en cas de trouble de l’occlusion. Les anomalies de l’occlusion dentaire ont des conséquences à court, moyen et long terme, justifiant l’intervention chirurgicale :

  • des risques de déchaussement et de perte des dents
  • des anomalies des articulations des mâchoires (douleurs, craquements et contractures musculaires)
  • une gêne à l’alimentation ou à l’élocution
  • un retentissement esthétique en cas d’anomalie importante de position
  • une difficulté voire une impossibilité de mise en place de prothèse

Dans la majorité des cas, l’ostéotomie est associée à un traitement orthodontique débuté avant (pendant environ 1 an) et poursuivi après l’intervention (6 mois) afin de consolider le bénéfice de l’intervention chirurgicale. La coordination du traitement et la communication entre l’orthodontiste et le chirurgien sont essentielles, garantes d’une collaboration interdisciplinaire efficace et d’un résultat final optimal.

Quelles sont les étiologies des dysmorphoses ?

Les malformations craniofaciales correspondent à des déviations dans le cours d’un développement normal. Leurs causes sont le plus souvent  plurifactorielles avec des facteurs héréditaires et  fonctionnels (déglutition, respiration).

Quelles sont les différentes interventions et comment se déroulent-elles ?

L’ostéotomie mandibulaire, maxillaire ou du menton (génioplastie) peuvent être réalisées simultanément ou séparément selon la dysmorphose.

L’ostéotomie de la mandibule a pour objectif de repositionner la mandibule et son arcade dentaire lorsque celle-ci est trop en avant (prognathe) trop en arrière (rétrognathe) et /ou asymétrique.(cf iconographie)

L’ostéotomie maxillaire de Lefort I permet de mobiliser globalement le maxillaire dans les trois plans de l’espace : horizontalement (avancée essentiellement et dans une moindre mesure recul), verticalement (impaction ou abaissement), transversalement (augmentation ou diminution de diamètre).

La durée prévisible d’hospitalisation est de 2 à 3 jours, avec à la sortie, une interruption scolaire ou de travail de 15 jours minimum, et une prise en charge kinésithérapique.

L’opération est pratiquée sous anesthésie générale après consultation anesthésique pré-opératoire. La voie d’abord est exclusivement endobuccale (pas de cicatrice), les ostéotomies sont réalisées minutieusement, permettant de déplacer dans la direction prévue les fragments osseux, après tracé d’une  analyse céphalométrique ; et ostéosynthéses par des miniplaques en titane. Le plus souvent, en fin d’intervention, un blocage aux élastiques des mâchoires est réalisé, puis levé à 1 semaine.

Quelles sont les suites opératoires habituelles ?

Nous constatons

  • des saignements minimes par le nez ou la bouche sont habituellement sans gravité
  • un gonflement des joues et des lèvres (œdème) très fréquent et parfois important

 

Par ailleurs l’ostéotomie mandibulaire peut entraîner des troubles de sensibilité (sensation d’engourdissement au niveau de la lèvre inférieure, du menton et des dents mandibulaires), récupérant spontanément dans les mois suivants.

– la douleur est modérée, elle cède avec des antalgiques et disparait rapidement

– une alimentation liquide est à prévoir pendant la durée du blocage, puis molle pendant 1 mois

Enfin – les activités sportives habituelles devront être arrêtées pendant 2 mois

EN PRATIQUE

Après consultation, le patient sera orienté vers un orthodontiste qualifié, s’il n’est pas adressé par un orthodontiste, pour évaluer la préparation orthodontique et faire les bilans (radiographies et moulages), sachant que l’intervention n’aura lieu en moyenne qu’au bout d’un an de préparation.

Consultation : cabinet de Stomatologie et Chirurgie maxillo-faciale sur le site de la clinique

Docteur Eric LEMIERE 04 68 66 64 32

Docteur Arnaud ROUSSEAU

Site d’intervention chirurgicale : Clinique Notre Dame d’Espérance